Préambule

 


 

010« SAUVE, antique et curieuse cité », c’est ainsi que la nommait Jean GERMAIN, fervent sauvain écrivain du xx ème siècle . Antique, car son origine serait antérieure de plusieurs siècles à notre ère. Curieuse, car elle est un peu le type même du village vertical, s’appuyant d’un coté au massif de COUTACH et de l’autre surplombant le fleuve VIDOURLE.

Ici, la nature et l’histoire semblent avoir conclu une entente parfaite pour donner le jour à ce chef-d’œuvre exceptionnel. Village chargé d’histoire comme en témoignent son pont vieux du XII et XIII ème siècle, les vestiges de ses remparts, de son abbaye, de son couvent, ses portes fortifiées, ses voûtes, ses hautes tours, et son Hôtel de la Monnaie. C’est aussi un site naturel remarquable de par sa mer des rochers, paysage de relief calcaire façonné par une érosion des eaux aux allures curieuses et mystérieuses, et son fleuve VIDOURLE avec des qualités et des défauts qui lui confèrent une extraordinaire personnalité. Une partie de son cours est souterrain en amont de Sauve où il réapparait en une résurgence.

 

« Le voyageur le moins attentif qui traverse le territoire de cette petite cité ne peut manquer de ressentir une impression d’étrangeté, une sorte d’appel du mystère. »

André CHAMSON, écrivain et académicien.

« Passer par SAUVE, c’est être happé par l’appel du mystère d’un village bâti sur les gouffres du Vidourle planté au milieu des rochers, et comme entouré d’invisibles présences. »

Roger KATAN, architecte.

gard

Mairie de Sauve - Place Sivel BP 5 - 30610 Sauve